bgc about history

Le club de golf Beaconsfield a été enregistré en 1904 avec la lettre patente accordée à M. Benjamin Tooke et à 49 autres membres fondateurs.  M. Tooke était non seulement le premier président du club mais également son patriarche et, dans la plus pure tradition familiale, son arrière petit-fils James Fraser lui succéda comme président 75 ans plus tard.


À l'origine, le parcours comptait six trous, et exigeait des frais annuels de 15 $. Par ailleurs, le 15e trou était à l'origine une carrière fournissant des pierres pour la construction du pont Victoria au milieu du 19e siècle.  La ferme sise au 16etrou abritait  les travailleurs de construction et devint plus tard le pavillon du Club Beaconsfield.


La légende veut que les premiers membres venaient du Club de golf de Westmount où il leur était défendu de jouer les dimanches. Comme cette situation leur était insupportable, ils décidèrent de venir pratiquer leur sport aux abords du Lac St-Louis. Cela les amena à faire l'acquisition d'une partie des terres de James Leggat et de la ferme Charlebois, qu'ils ajoutèrent aux 6 trous qu'ils avaient déjà aménagés pour en faire le Club que l’on connaît aujourd’hui.  Le club inaugura sa première saison en 1904 et a, depuis lors, continué son opération à Pointe-Claire de façon ininterrompue. Considéré à ses débuts comme un endroit de villégiature estival pour les golfeurs de fin de semaine, il est devenu aujourd’hui l'un des clubs les plus reconnus au Canada.

Au tout début du club, les membres portaient le veston rouge liséré d'un galon vert pour les déjeuners, les dîners et les événements spéciaux.  Aujourd’hui, cette tradition perdure puisque le veston est porté au club par les anciens présidents ainsi que le président en fonction.  Le veston officiel d'aujourd'hui, vert avec le blason doré du club, se porte lors de toutes les activités officielles.


L'année 1913 vit le début d'une nouvelle ère pour Beaconsfield avec l’inauguration d’un nouveau pavillon.  Hôte du Championnat de la CPGA en 1913, Beaconsfield amorçait une longue histoire dans le monde des tournois.  Avec le tournoi canadien des dames en 1919, les matches du tournoi Royal Canadian Amateur en 1920 et le championnat CPGA en  1924 le club a, en l'espace de seulement 20 ans, établi sa   notoriété à l'échelle nationale comme parcours de championnat de 6 034 verges, normale 72.


En 1929, le pavillon fut détruit par un incendie pour être rapidement remplacé par l’édifice que nous connaissons aujourd'hui.  Vite, les autres clubs locaux étaient venus à sa rescousse en offrant leurs installations pour la durée de la saison 1929.  Pour souligner ce geste généreux, le club créa le tournoi “Phoenix Invitational”.  Aujourd’hui, cet événement se classe parmi les plus prestigieux tournois amateurs de l’Est du Canada.  Des équipes de tous les coins du pays et de l’extérieur  se concurrencent chaque année depuis 1930 pour le précieux trophée Phoenix.


Beaconsfield fut, en 1920, l’un des 8 terrains membres fondateurs de l’Association du Golf du Québec.  Huit de ses membres ont servi à titre de président.  Le club a reçu deux fois le Canadian Open (1946 et 1956), a gagné la reconnaissance internationale comme site inaugural du International Golf Matches en 1952, événement au cours duquel une équipe de joueurs professionnels des États-Unis jouaient contre une équipe canadienne.  Ce tournoi s'est répété à Beaconsfield en 1953.  Cette même année, le club fut reconnu mondialement comme le site de la Coupe du Monde connue  alors sous le nom de Coupe Canada.  C'est donc au Club de Beaconsfield que commencèrent les matchs professionnels internationaux.


En 1977 et 1978, les meilleurs professionnels du tour étaient invités au Club de Beaconsfield pour le tournoi Pro-Am  “Peter Jackson's Chairman's Tournament”.  En 1983, Beaconsfield fut une fois de plus l'hôte d'un tournoi majeur, soit le “Peter Jackson Classic”, l'un des 4 tournois majeurs pour dames. Les années 1985, 1989 et 1995 virent le retour des femmes pour le tournoi “Du Maurier Classic” de la LPGA, qui s'avéra un succès retentissant pour le club.


Comme preuve de stabilité, le club n'a connu que 8 professionnels :  Jimmy Walter, John Madden, Jimmy Black, Albert Murray, Jack Reynolds, Bill Kerr (28 ans), Ron Healy (22 ans) et Don Hachey, notre professionnel en poste présentement.

 

Il faut souligner que le pavillon terminé en 1913 fut immédiatement reconnu comme un monument important de par sa taille et son architecture grandioses.

 

Phoenix

"...Un jour, nous renaîtrons de nos cendres et retrouverons, si c'est possible, un Club Beaconsfield meilleur qu'auparavant..."

 

Le 12 juin 1929, un incendie tragique, causé par une faute électrique, a complètement ravagé le Pavillon du Club de golf Beaconsfield. Le Président du Club a l'époque, le Dr. Fred Tooke, a déclaré prophétiquement "...Un jour, nous renaîtrons de nos cendres et retrouverons, si c'est possible, un Club Beaconsfield meilleur qu'auparavant...". Selon les documents de l'époque, dans les heures qui ont suivi l'incendie la quasi-totalité des clubs de golf environnants et même des clubs éloignés avaient offert leur aide au Club de golf Beaconsfield et invité les membres à faire usage de leurs installations.

Le pavillon fut reconstruit et fut officiellement ouvert le 11 septembre 1930. En guise de remerciement pour toute cette générosité de la part de la communauté de golf du Québec, le Club Beaconsfield inaugura en 1930 un tournoi sur invitation nommé le Tournoi Phoenix en référence à cet oiseau mythique qui, brûlé, renaissait de ses cendres. Avec son trophée, donné par un membre du Club, le tournoi Phoenix a eu lieu tous les ans, sauf de 1941 à 1946, années de la Deuxième Guerre mondiale.

 

Au fil des ans, le Tournoi Phoenix a acquis la réputation du tournoi le plus amical et le plus prestigieux de la région – un point fort de la saison de golf au Québec.